N’abandonnez Pas !

071316_holdonIl y avait à l’entrée de la porte quatre lépreux, qui se dirent l’un à l’autre: Quoi! resterons-nous ici jusqu’à ce que nous mourions? Si nous songeons à entrer dans la ville, la famine est dans la ville, et nous y mourrons; et si nous restons ici, nous mourrons également. Allons nous jeter dans le camp des Syriens; s’ils nous laissent vivre, nous vivrons et s’ils nous font mourir, nous mourrons.

C’est la condition dans laquelle se sont trouvés quatre lépreux dans 2 Rois 7. Ils étaient en état de siège. Ils étaient en train de mourir de faim.

Si vous lisez ce blog, alors n’êtes probablement pas entrain de mourir de faim.  Mais il est fort possible que vous soyez entrain de vivre avec le désespoir. Et comme ces quatre hommes, il se peut que vous ne voyez aucun moyen de vous sortir du siège auquel vous faites face. Vous avez pesé vos options, et aucune d’elle ne vous parait bonne. Aucune !

Et pourtant, si vous appartenez à Christ, alors vous ne pouvez pas ne pas avoir de l’espoir. Dieu ouvre un chemin. Il suffit d’écouter ce qu’Il promet dans Sa Parole.

« Aucune tentation ne vous est survenue qui n’ait été humaine, et Dieu, qui est fidèle, ne permettra pas que vous soyez tentés au delà de vos forces; mais avec la tentation il préparera aussi le moyen d’en sortir, afin que vous puissiez la supporter. » (1 Corinthiens 10:13, LSG)

Dieu honore toujours Sa Parole. Il promet de fournir un moyen pour vous en sortir. Et c’est exactement ce qu’Il a fait pour les quatre lépreux.

« Ils partirent donc au crépuscule, pour se rendre au camp des Syriens; et lorsqu’ils furent arrivés à l’entrée du camp des Syriens, voici, il n’y avait personne. 6Le Seigneur avait fait entendre dans le camp des Syriens un bruit de chars et un bruit de chevaux, le bruit d’une grande armée, et ils s’étaient dit l’un à l’autre: Voici, le roi d’Israël a pris à sa solde contre nous les rois des Héthiens et les rois des Egyptiens pour venir nous attaquer. 7Et ils se levèrent et prirent la fuite au crépuscule, abandonnant leurs tentes, leurs chevaux et leurs ânes, le camp tel qu’il était, et ils s’enfuirent pour sauver leur vie. 8Les lépreux, étant arrivés à l’entrée du camp, pénétrèrent dans une tente, mangèrent et burent, et en emportèrent de l’argent, de l’or, et des vêtements… » (II Rois 7: 5-8, LSG)

Au lieu de céder au sentiment de désespoir, ces quatre lépreux ont choisi de marcher dans l’espérance. Ainsi, ils « partirent au crépuscule, pour se rendre au camp des Syriens. » Et quand ils sont arrivés au camp, ils ont découvert que Dieu avait complètement retourné la situation en leur faveur. Il avait fourni une issue de sortie.

Enfant de Dieu, tenez bon! Plutôt que d’abandonner, levez-vous dans votre homme intérieur et commencez à déclarer, «Je sors de cette situation par la puissance et la grâce de Dieu. Je refuse de  croire le contraire. Je ne peux pas croire que Dieu n’a pas fourni un moyen pour que je m’en sorte. Je ne peux pas ne pas croire que je vivrai et que je ne mourrai pas. Dieu a parlé et il est impossible qu’Il mente ».

Rappelez-vous que l’heure la plus sombre de la nuit est celle qui est juste avant l’aube. Peu importe à quel point votre aujourd’hui est sombre, à quel point les choses sont déprimantes, jusqu’à quel point vous êtes descendu, si vous êtes un enfant de Dieu, si Jésus vit à l’intérieur de vous, n’abandonnez pas! Parce que si vous tenez bon, Dieu vous surprendra, tout comme Il l’a fait pour ces quatre lépreux!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :