Comment Voyez-vous ce que Vous Voyez?

how_do_you_see_what_you_see_blogVoici une chose importante à savoir. Toute tentative de succès, de faire quelque chose de grand, de faire la volonté de Dieu, connaîtra une opposition. C’est normal. Même les géants peuvent être vaincus! Laissez-moi vous expliquer.

Quand il s’agit de réussite, ce qui compte en réalité ce n’est pas votre taille, mais votre vision. Ce n’est pas ce que vous voyez, mais c’est comment vous voyez ce que vous voyez qui va déterminer votre résultat. La foi peut déplacer des montagnes et conquérir des géants, et il suffit d’avoir une foi aussi grosse qu’une graine de moutarde.

Nombres 13 et 14 raconte l’histoire de douze hommes envoyés sur la Terre Promise pour recueillir des renseignements pour le compte d’Israël. Ils sont revenus quarante jours plus tard. Ils conclurent tous que la terre était comme Dieu l’avait dit, un pays très riche où « coule le lait et le miel. »

Mais la prise de possession de cette terre ne pouvait pas se faire sans difficultés. Le peuple était nombreux, les villes étaient fortifiées, et des géants y habitaient. Dix des espions conclurent que la mission ne pouvait pas être accomplie. Ils souffraient d’un sévère complexe de la sauterelle, une condition spirituelle et psychologique fatale, qui produit la médiocrité, l’échec, et même la mort.

“Nous ne pouvons pas monter contre ce peuple”, dirent-ils, “car ils sont plus forts que nous”. Et ils donnèrent aux enfants d’Israël un rapport négatif de la terre qu’ils avaient explorée, en disant: “Le pays que nous avons parcouru, pour l’explorer est un pays qui dévore ses habitants; tous ceux que nous y avons vus sont des hommes d’une haute taille; et nous y avons vu des géants, enfants d’Anak, de la race des géants: nous étions à nos yeux et aux leurs comme des sauterelles” (Nombres 13: 31-33, LSG).

Ces dix espions moururent dans le désert. Leur complexe de la sauterelle les a tués. Ce n’était pas ce qu’ils avaient vu, mais comment ils avaient vu ce qu’ils avaient vu qui a conduit à leur disparition.

Caleb, l’un des deux autres espions, était animé d’un autre esprit. Il a vu les choses avec des yeux différents. Il a vu vit ce qu’il a vu de manière complètement différente.

Alors Caleb calma le peuple qui murmurait contre Moïse, et dit: “Montons, emparons-nous du pays, nous y seront vainqueurs!…Seulement ne soyez pas rebelles contre l’Eternel, et ne craignez point les gens de ce pays, car ils nous servirons de pâture. Ils n’ont plus d’ombrage pour les couvrir, l’Eternel est avec nous, ne les craignez point”. (Nombres 13:30; 14: 9, LSG)

Ils virent des ennemis, lui vit des fruits. Ils virent des obstacles, lui vit des opportunités. Ils virent des problèmes, lui vit des possibilités. Ils virent des géants, lui vit Dieu.

“Ils sont du pain pour nous”, dit-il. Quand les autres s’apprêtaient à s’enfuir, Caleb se préparait pour le déjeuner. Tout est question de perspective.

Et Dieu dit, concernant Son serviteur, Caleb, “Parce mon serviteur Caleb a été animé d’un autre esprit, et qu’il a pleinement suivi ma voie, je le ferai entrer dans le pays où il est allé, et ses descendants le possèderont”. (Nombres 14:24 LSG)

Comment est votre vision? Que voyez-vous quand vous voyez ce que vous voyez? Enfant de Dieu, c’est votre vision, et non votre taille qui compte. Travaillez votre vision et tout ira bien pour vous.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :