Qui Vous A Ensorcelé ?

Lorsque l’apôtre Paul posait la question « qui vous a ensorcelé?» aux Chrétiens Galates 3: 1, il n’avait pas les sorcières africaines, les praticiens du vaudou haïtien ou les sorcières américaines volant sur les balais à l’esprit. Il faisait référence aux religieux, les judaïsants qui, peu de temps après que Paul ait conduit les Galates au Christ, ont commencé à s’opposer à la prédication de Paul du salut par la grâce et par la foi, et non par les œuvres. Et les chrétiens de Galates étaient encouragés à croire en leur message.

Paul était choqué de constater ceci chez les Galates : « la rapidité avec laquelle vous abandonnez celui qui vous a appelés par la grâce du Christ, pour vous tourner vers un autre message. Comme s’il pouvait y avoir un autre message ! Non, il n’en existe pas d’autre… Eh bien, si quelqu’un même nous, même un ange du ciel vous annonçait un message différent de celui que nous vous avons annoncé, qu’il soit maudit ! » (Galates 1: 6, SEM). Ce sont des mots forts: « qu’il soit maudit ! »

Quel était cet « évangile différent » qui était prêché et qui suscitait une telle indignation chez l’Apôtre? Les religieux prêchaient que seule la foi en Christ, en dehors de la loi, ne suffisait pas à rendre une personne juste aux yeux de Dieu. Ils prêchaient que la foi en Christ était essentielle au salut, mais qu’il fallait ajouter ses propres œuvres à ce que Christ avait fait pour être juste aux yeux de Dieu. C’est-à-dire que le salut était une combinaison de l’œuvre de Jésus pour nous et nos œuvres pour Lui, un mélange de grâce et de loi.

Cela semble bien, mais c’est exactement ce que Paul a rejeté avec beaucoup véhémence. Voyez-vous, ce mélange de grâce et de loi est mortel. Il neutralise à la fois la grâce et la loi, et rend inefficace le remède contre le péché. Cela s’apparente au fait de prendre deux médicaments différents, l’un pour l’hypertension artérielle et l’autre pour la pression artérielle basse, en même temps. Les deux se neutraliseront et le patient ne profitera d’aucun d’eux. Il pourrait mourir en essayant de se guérir en prenant les deux médicaments simultanément.

C’est malheureusement ce que beaucoup de chrétiens bien intentionnés essaient de faire. Ne connaissant pas le but de la loi, ils essaient de mélanger la loi et la grâce pour résoudre le problème du péché. Dans ce processus, ni la loi, ni la grâce ne sont efficaces, et ils finissent par vivre des vies d’échec. Beaucoup de gens meurent sans jamais avoir expérimenté la vie victorieuse que Christ met à la disposition de tous ceux qui croient en Lui, et ayant toujours souffert sous la condamnation de la loi.

La loi est bonne lorsqu’elle est utilisée pour le but recherché. Son but n’est pas de nous justifier devant Dieu, de nous bénir ou de nous donner de la vie ; Essayer de l’utiliser pour toutes ces raisons empêchera la grâce de fonctionner pleinement en nous. Écoutez l’Apôtre Paul lorsqu’il parle de la loi.

« Personne ne sera déclaré juste devant Dieu parce qu’il aura accompli ce qu’ordonne la Loi… En effet, ceux qui comptent sur leur obéissance à la Loi tombent sous le coup de la malédiction… Ah ! sans doute, si nous avions reçu une loi qui puisse procurer la vie aux hommes, alors nous pourrions être justes devant Dieu sous le régime de cette loi. » (Galates 2:16; 3:10, 21, SEM)

Avez-vous entendu cela ? Tous ceux qui essaient d’être justes ou bénis en observant la loi sont sous la malédiction! Aucune loi ne peut donner la vie! La raison pour laquelle tous ceux qui s’appuient sur la loi ont une malédiction, c’est parce que la loi a des standards très élevés. Pour être béni, il faut obéir parfaitement. Désobéir à un seul commandement de la loi suffit pour être maudit! Une seule désobéissance est suffisante pour mourir! Demandez à Adam et Eve. Donc, quiconque compte sur la loi pour recevoir la bénédiction de Dieu est a de sérieux problèmes. La loi nous condamnera à chaque fois!

Pourquoi la loi a-t-elle été donnée? Pas pour nous sauver, ni pour nous justifier, mais pour révéler notre besoin de croire en la grâce de Dieu!

« Or, nous le savons, ce que l’Ecriture dit dans la Loi, elle l’adresse à ceux qui vivent sous le régime de la Loi. Il en est ainsi pour que personne n’ait rien à répliquer et que le monde entier soit reconnu coupable devant Dieu. Car personne ne sera déclaré juste devant lui parce qu’il aura accompli les oeuvres demandées par la Loi. En effet, la Loi donne seulement la connaissance du péché. » (Romains 3:19, 20 SEM)

« Avant que soit instauré le régime de la foi, nous étions emprisonnés par la Loi… Ainsi, la Loi a été comme un gardien chargé de nous conduire au Christ pour que nous soyons déclarés justes devant Dieu par la foi. Mais depuis que le régime de la foi a été instauré, nous ne sommes plus soumis à ce gardien. Maintenant, par la foi en Jésus-Christ, vous êtes tous fils de Dieu. (Galates 3: 21-26 SEM)

Voyez-vous, la loi est un gardien. Elle a un rôle à jouer jusqu’à ce que nous venions à Christ. Mais une fois que nous venons à Christ, nous n’avons plus besoin d’être sous un gardien – la loi. Si par la loi, nous avons vu combien nous sommes extrêmement pécheurs, que notre justice personnelle est comme un vêtement souillé devant Dieu, et que nous sommes devenus totalement dépendants de Christ pour notre justice, alors la loi a accompli son but dans nos vies. Dorénavant, comme Paul, nous devons considérer nos propres tentatives d’être justes en obéissant la loi comme sans importance pour que nous puissions « être trouvés en Lui, non pas avec une justice qui vient de la loi, mais avec celle qui vient par la foi en Christ. » (Philippiens 3: 9)

Ne diluez pas le pouvoir de la grâce dans votre vie en essayant d’obtenir la justice de Dieu par l’obéissance aux commandements. Celui qui n’a point connu le péché, il l’a fait devenir péché pour vous, afin que vous deveniez en lui justice de Dieu. (2 Corinthiens 5:21). Croyez que vous êtes sauvés par grâce, par le moyen de la foi, et non par les œuvres; C’est un don de Dieu. (Ephésiens 2: 8, 9)

 

N’est-ce pas une licence pour le péché? Non! Est-ce que cela signifie que vous pouvez maintenant vivre comme vous le souhaitez? Oui! Mais la grâce de Dieu vous enseignera à dire non à l’impiété. (Titus 2:11, 12)

Voyez-vous, quand une personne reçoit le salut par la foi dans la grâce de Dieu, Dieu ne lui pardonne pas seulement, Dieu change cette personne. Il met Son Esprit Saint à l’intérieur de cette personne. Il la régénère et fait d’elle une nouvelle créature en Christ. Il lui procure de nouveaux désirs.

Et elle peut maintenant vivre comme bon lui semble. Mais une personne sauvée par grâce se rendra compte qu’une vie de péché et de désobéissance ne lui plaît plus! Ce qui lui plaira maintenant, sera de plaire à Celui qui l’a sauvé par Sa grâce. Cette personne va encore plus détester le péché sous la grâce qu’elle ne l’a jamais fait sous la loi. Et plus elle s’appuiera sur la grâce de Dieu pour la justice, plus elle haïra le péché. La sainteté deviendra un mode de vie, non pas pour établir sa propre justice, mais comme le fruit de la justice que Dieu lui a donné par grâce, par la foi.

Ne vous laissez pas ensorceler en vous remettant sous la condamnation de la loi et en essayant d’ajouter à la justice que Dieu vous a donnée en Christ. Vous êtes sauvés par grâce et par la foi, et non par vos œuvres. Croyez-le, et laissez la grâce de Dieu vous changer de l’intérieur vers l’extérieur.

Bénédictions,

Bishop Johnson

Un commentaire sur “Qui Vous A Ensorcelé ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :