Recevez Vos Bénédictions Imméritées

receive_undeserved_blessings_eblastVous disqualifiez-vous vous-même des bénédictions de Dieu parce que vous avez l’impression de ne pas être assez bon? Avez-vous l’impression que Dieu ne peut pas vous bénir et sauver votre âme parce que vous n’avez pas travaillé assez dur, ou vous n’avez pas été assez saint, ou vous n’avez pas prié assez longtemps, ou encore parce que vous n’êtes pas allé à l’église assez souvent? Si oui, alors ce message est vraiment pour vous.

Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. Ce n’est point par les oeuvres, afin que personne ne se glorifie. Car nous sommes son ouvrage, ayant été créés en Jésus-Christ pour de bonnes oeuvres, que Dieu a préparées d’avance, afin que nous les pratiquions. (Ephésiens 2: 8-10, LSG)

Remarquez ce que ces versets disent. « Le salut n’est pas une récompense pour les bonnes choses que nous avons faites. » Dieu pardonne nos péchés, guérit notre corps, nous donne Son Esprit, combat pour nous et pourvoit à nos besoins parce qu’Il a vu en nous quelque chose qui soit suffisamment bon pour mériter Ses bénédictions. Peu importe combien nous essayons, nous ne pourrons jamais produire assez de sainteté par nos propres forces pour vaincre notre nature pècheresse et être justifiés de nos péchés. « Car nul ne sera justifié devant lui par les oeuvres de la loi. » (Romains 3:20, LSG)

Si nous ne pourrons jamais être assez bons pour mériter même une seule bénédiction de Dieu, alors sommes-nous condamnés? Dans ces conditions, est-il possible que quelqu’un soit sauvé et béni? Dieu peut-Il entendre même une seule prière?

Voici ce que l’Apôtre Paul, inspiré par le Saint-Esprit, a à dire concernant ces questions:

Car, lorsque nous étions encore sans force, Christ, au temps marqué, est mort pour des impies. A peine mourrait-on pour un juste; quelqu’un peut-être mourrait-il pour un homme de bien. Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous. (Romains 5: 6-8, LSG).

Waouh! Au lieu d’essayer d’équilibrer la balance de la justice avec nos bonnes œuvres (ce qui aurait été impossible), Dieu l’a équilibrée avec la mort sacrificielle de Son Fils. La mort de Jésus, non pas nos bonnes œuvres, a satisfait aux justes exigences de la justice et rend moralement possible le fait qu’un Dieu saint bénisse l’homme déchu.

Qu’est-ce qui a motivé Jésus à faire une telle chose ? Qu’est-ce qui a motivé Jésus à prendre la place du pécheur et à Se sacrifier pour sauver Ses ennemis? Comment expliquer cela ? L’amour, l’amour pur, l’amour prodigue, l’amour de Dieu!

A plus forte raison donc, maintenant que nous sommes justifiés par son sang, serons-nous sauvés par lui de la colère. 10Car si, lorsque nous étions ennemis, nous avons été réconciliés avec Dieu par la mort de son Fils, à plus forte raison, étant réconciliés, serons-nous sauvés par sa vie. (Romains 5: 9-10. SEG)!

Ce que vous devez comprendre, c’est que votre salut et votre qualification pour les bénédictions continuelles et quotidiennes de Dieu ne dépendent pas de vos bonnes œuvres. Nous ne sommes pas bénis parce que nous sommes bons. Dieu nous bénit parce qu’Il est bon. Dieu est amour. Toutes Ses bénédictions sont imméritées.

Enfant de Dieu, arrêtez-vous disqualifier du fait de recevoir la faveur imméritée et les bénédictions de Dieu. Au lieu de penser que Dieu ne vous bénira parce que vous n’êtes pas assez bon, relâchez la grâce de Dieu envers vous-même en croyant et en disant: « Si j’ai été réconcilié avec Dieu par la mort de Jésus, à combien pour forte raison serai-je être sauvé (pardonné, guéri, rendu prospère) à travers la vie de Jésus en moi. »

Est-ce à dire que vous avez la permission de Dieu pour vivre dans le péché? « Loin de là! Nous qui sommes morts au péché, comment vivrions-nous encore dans le péché? « (Romains 6: 2)? Ce que cela signifie, c’est que votre capacité à marcher dans les bénédictions et la faveur de Dieu ne repose pas sur l’importance de vos efforts personnels, mais sur l’importance de votre dépendance vis-à-vis de Son amour et de Sa grâce. N’oubliez jamais, qu’il ne s’agit pas de la force de vos œuvres ou de votre foi. Il s’agit de la force de l’amour de Dieu et de la suffisance du sacrifice de Jésus. Recevez Son amour et Sa grâce librement et puis répondez à Son amour en marchant dans les bonnes œuvres qu’Il a préparées d’avance pour vous afin que les pratiquiez.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :