Comment Les Sages Adorent

122315_when-wise-men-worshipIls ont suivi l’étoile. Ils ont voyagé pendant des mois. Cela leur a coûté une fortune. Mais ils étaient déterminés. Il fallait qu’ils Le trouvent et L’adorent.

Jésus étant né à Bethléhem en Judée, au temps du roi Hérode, voici des mages d’Orient arrivèrent à Jérusalem, et dirent: Où est le roi des Juifs qui vient de naître? car nous avons vu son étoile en Orient, et nous sommes venus pour l’adorer. (Matthieu 2: 1-2, LSG).

Jusqu’à quel point êtes-vous déterminé aujourd’hui à adorer Jésus? Jusqu’où irez-vous ? Combien de temps êtes-vous prêt à investir ? Quel prix êtes-vous prêt à payer pour passer des moments de qualité à Ses pieds? Les sages l’ont poursuivi. Et ils l’ont fait de tout cœur!

Merci à Dieu pour l’étoile, pour les personnes et les choses qui nous aident à arriver là où nous allons. Mais l’étoile ne doit pas être l’objet de vos désirs, le centre de votre attention, le but de votre quête. Jésus l’est.

Quand ils aperçurent l’étoile, ils furent saisis d’une très grande joie. Ils entrèrent dans la maison, virent le petit enfant avec Marie, sa mère, se prosternèrent et l’adorèrent; ils ouvrirent ensuite leurs trésors, et lui offrirent en présent de l’or, de l’encens et de la myrrhe. (Matthieu 2: 10-11, LSG).

Rendre un culte à Dieu, c’est un acte d’abandon. Une expression d’adoration. Une démonstration de d’amour. Un désir de faire des sacrifices. Adorez-vous comme cela?

Ils se sont prosternés à la vue du jeune enfant et l’ont adoré. Les hommes adultes, les hommes riches, les hommes puissants ne feraient pas cela. Mais ce n’était pas un enfant ordinaire. Et ce qu’ils voyaient n’était pas ordinaire. C’était Dieu enveloppé dans de la chair humaine.

C’était l’amour en action. Un amour merveilleux ‒ le même amour qui a inspiré ces lignes puissantes à un compositeur de cantiques:

«Quand je sonde la croix merveilleuse sur laquelle le Prince de gloire est mort, Mon plus riche de gain je le considère comme une perte, et méprise mon orgueil.

Empêche-moi, Seigneur, de me glorifier d’autre chose que de la mort du Christ, mon Dieu! Toutes les choses vaines qui me charment le plus, je les sacrifie à Son sang.

De Sa tête, Ses mains, Ses pieds, la tristesse mêlée à l’amour s’écoulent! Un tel amour et une telle tristesse se sont-ils jamais rencontrés, ou des épines ont-elles jamais aussi richement composé une couronne?

Donner tout le royaume de la nature serait un trop faible présent; Un amour si étonnant, si divin, exige mon âme, ma vie, mon tout ».

Êtes-vous d’accord avec cela? Je le suis. Un amour si étonnant, si divin, exige mon tout. Rien de moins.

Et donc ils « ont ouvert leurs trésors » et Lui ont remis des cadeaux. L’adoration, c’est plus que des mots, plus qu’une chanson. Rendre un culte, c’est donner nos trésors, sacrifier notre meilleur, présenter notre tout comme un cadeau à Celui que nous adorons.

Enfant de Dieu, est-ce de cette manière que vous L’adorez? C’est ce qu’Il mérite. C’est ce que les hommes sages font.

Joyeux Noël!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :